Marmelade d’agrumes & oranges amères

Les confitures c’est une affaire de famille, le genre d’occupation du dimanche qui voit s’asseoir plusieurs générations autour de la table de la cuisine. Dans un élan stakhanoviste les mains les plus jeunes comme les plus vielles travaillent d’arrache-pied à mettre en bocal les douceurs fruitières.

Quand j’étais enfant, chaque saison avait ses confitures, le printemps les fraises et les framboises, l’été les cerises et les abricots, l’automne les cornouilles et l’hiver les oranges amères et les bergamotes. J’aimais bien ces moments gourmands en famille et le temps passé ensemble. c’est pourquoi je cuisine toujours avec plaisir des confitures qui embaument ma grisaille parisienne.

La bigarade ou orange amère est un fuit éphémère, on ne la trouve que de décembre à février et très souvent en petites quantités. J’ai sauté sur l’occasion d’augmenter mes réserves de confitures quand j’ai pu en trouver sur le marché. J’ai choisi de varier un peu les plaisirs et de vous proposer une marmelade d’agrumes et oranges amères pour améliorer l’ordinaire. Cette recette se décline sur deux jours afin d’optimiser la concentration en pectine dans la préparation et d’obtenir une bonne gélification de la marmelade.

Recette de marmelade d’agrumes et oranges amères pour environ 7 pots de confiture

DSC_5753

  • 3 oranges amères non traitées
  • 2 oranges douces non traitées
  • 1 citron non traité
  • 2.5kg de sucre
  • 1 sachet de gaze
  • Eau

Réalisation de la marmelade étape 1 – Premier jour :

  • Laver les oranges, le citron et les oranges amères à l’eau tiède en retirant les pédoncules
  • Détailler les oranges amères, les citrons et les oranges douces en lamelles fines et placer les pépins dans une gaze fine

DSC_5773

  • Mettre l’ensemble dans un faitout à fond épais et couvrir d’eau à hauteur

DSC_5774

  • Porter à ébullition et laisser cuire 2h30 environ
  • Laisser reposer une nuit à température ambiante

Réalisation de la marmelade étape 2 –  Second jour :

  • Ajouter le sucre au mélange de la veille

DSC_5858

  • Le mélange va mousser, contrairement à d’autres confitures il n’est pas nécessaire de l’écumer

DSC_5862

  • Laisser bouillir à gros bouillons pendant 35 minutes

DSC_5871

  • Il est alors possible de prolonger la cuisson de 15 à 20 minutes pour obtenir une confiture plus cuite et au goût de caramel plus prononcé

DSC_5944

  • Retirer la gaze avec les pépins
  • Mettre la confiture en bocaux stérilisés et laisser refroidir

DSC_5991

C’est prêt ! Bon appétit

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s